Maarten Stuer

Né à Anvers, en terre flamande, Maarten Stuer  suit les cours de l’école des Beaux-Arts de sa ville où il se spécialise dans les arts graphiques, le dessin, la lithographie.
Au contact de la nature, face au paysage de vallons et de prairies, Maarten se consacre désormais à l’argile et au modelage. Peu à peu, il en découvre les potentialités, en invente les usages, fabrique les outils qui sont nécessaires aux techniques qu’il met en œuvre.

“Les processus naturels m’inspirent et me passionnent”, confie le plasticien belge installé dans le Gers. Ici, il n’est pas question de faire œuvre, de se différentier. “Je cherche au contraire une appartenance”, explique-t-il. Toutes les pièces sont conçues pour pouvoir être installées dans des environnements naturels. Le matériau est une argile très résistante. Maarten Stuer y veille, n’hésitant pas à faire subir à la terre des chocs thermiques répétés pour s’assurer de sa résistance au gel. Travaillée en feuille, la forme est souvent perforée. “Les trous visent à rendre les sculptures un peu immatérielles. A l’image de cette vie naturelle qui est quelque chose de très tangible, et en même temps fugace”.